Vers le minimalisme et la simplicité

//Vers le minimalisme et la simplicité

Vers le minimalisme et la simplicité

La consommation à contre courant

 

J’étais plutôt du genre à vouloir vivre dans la caverne d’ali baba que dans un endroit épuré…

J’ai grandi dans un amas de choses, un « bordel organisé » dans une maison remplie de livres, vaisselle de famille, vêtements (de quoi ouvrir une fripe)….bref, un truc assez fourni.

Plus tard quand j’ai eu mon appartement, collectionner des livres, des fringues que je ne mettais pas pour la plupart, des cosmétiques et autres me donnaient une impression de combler un vide.

Puis j’en ai eu marre. Marre de tous ces objets qui m’entourent et qui m’oppressent.

Le rangement venait (et vient toujours un peu) par phases: ça me pète et je me mets à trier, ranger, épurer. Pour faire le vide. Pour me débarrasser du futile. De l’inutile. Et vous l’aurez deviné, ça agit sur le mental.

Il y a quelques temps, cette démarche est devenue virale sur les réseaux sociaux.

Dans l’ère de la surconsommation, la tendance est à l’hypoconso? A force d’être harcelé par les pubs, toujours frustrés alors qu’elles nous faisaient la promesse de ne plus l’être en consommant, on en a marre. On a envie de revenir à la simplicité et à trouver son bonheur ailleurs que dans le superficiel et le matériel.

J’ai lu (en biais, je l’avoue) le livre de marie kondo (la magie du rangement) , et d’autres livres sur le ménage en soi et le ménage chez soi.

J’ai appris à vivre avec moins (quand on passe de 75 à 35m2, on a pas trop le choix), et à profiter de ce que j’avais, pleinement. Et ça fait un bien fou. Aujourd’hui, j’ai encore du chemin pour me sentir bien avec peu et il m’arrive d’avoir des pulsions d’achats, que je regrette quasiment à chaque fois.

On trie, on fait le vide, on range, on fait les bons choix

On respire un grand coup et on s’y met.

Les vêtements

Qui a une armoire remplie de « je n’ai rien à me mettre » (allez dénoncez vous! Je vous vois!)

Ces fringues que vous trimballez depuis quelques années, que vous aimez mais que vous ne mettez pas?

Si vous n’arrivez pas à les donner (amis, assos, famille…) et qu’elles sont en très bon état, essayez de les vendre sur vinted!

Cette plateforme permet de vider son dressing et de remplir son porte monnaie, ce qui déclenche un effet de récompense qui permet d’arriver à lâcher (prise) ses affaires.

Si vous ne savez pas, mettez vos fringues les moins portées ensemble.

A portée de main, et si de toute la saison vous ne les avez pas mises, il y a peu de chances pour que ça arrive un jour.

On vide!

On ne garde que les essentiels, ceux qui nous vont bien, dans lesquels on est à l’aise, dans lesquels on s’aime.s

Salle de bain

On est tous tentés, moi la première, par les promos, box beauté, nouveautés vues chez les youtubeuses ou sur les comptes insta.

Mais la trousse à maquillage et l’armoire à produits de beauté est déjà pleine de produits à peine entamés…

Mon astuce: comme je pars régulièrement en séminaire, j’ai une trousse de toilette déjà prête avec les produits que j’utilise moins mais qui sont similaires à ceux du quotidien (crème, huile, mascara, crayon, echantillons de parfum…).

Ca fait des produits en plus, mais pas inutiles, et ça me pousse à les utiliser. Même si ce mascara est moins bien que celui de tous les jours, il fait l’affaire le temps d’un weekend.

Pour le reste, on donne aux copines qui sont peut être intéressées, aux asso (ressourceries, asso pour les sans abri, on peut même préparer des petites trousses de cosmétiques, et échantillons, produits birchbox qu’on utilise pas par exemple, et on donne aux femmes sans abris, la plupart seront ravies!)

Faire le vide dans la salle de bain pour n’avoir que l’essentiel fait du bien.

Cela donne plus de valeur à ce qui reste.

Pour le côté zéro déchet et minimalisme, j’ai réduit mes produits de beauté à un pot d’huile de coco, un tube d’aloé vera, des huiles végétales, des huiles essentielles, un savon ayurvédique, du café pour les gommages et des poudres d’argile pour faire des masques (et je trouve que ça fait déjà beaucoup rien qu’en les listant! essayez de lister les vôtres?).

Pour le shampoing, je n’ai pas encore trouvé de shampoing solide qui me plaise, je suis restée sur une gamme à base d’huile d’argan qui convient à mes cheveux.

Alimentaire

La seule collection que j’ai, c’est les épices. Et j’ai donné les doubles lors de mon dernier déménagement! Une étagère y est consacrée, parce que je m’en sers autant pour la cuisine que pour me soigner (alimentation ayurvédique et phytothérapie)

Mes placards et mon frigo ne sont pas remplis en cas d’ouragan, je n’ai pas de stocks de conserves ou de céréales, j’ai par contre pas mal de superfood, parce que j’en consomme tous les jours.

Je consomme très peu de produits industriels, donc pas de paquets de gâteaux, de boîtes de plats préparés par trois parce qu’ils étaient en promo etc…

Un pot d’huile de coco, de la levure, des farines (sans gluten ici), une brique de crème de soja et c’est des bonnes bases pour n’importe quelle pâtisserie.

Ne pas avoir de stocks de nourriture pour la guerre me laisse le choix de manger ce que je veux quand je veux.

J’ai grandi dans une maison où il y a un stock dans le placard qui ne bouge jamais, mais de nouvelles boîtes s’ajoutent.

Résultat, un placard toujours plein à craquer, mais consommé à 20%… (maman, si tu lis ça, je t’aime très fort, mais tu ne peux pas me contredire là dessus!)

Si vous vous retrouvez dans cet article, j’espère que ces petits conseils pour débuter dans la simplicité vont vous aider…

N’hésitez pas à commenter ou à m’écrire pour laisser vos impressions, questions…

 

Bonne journée <3

By |2018-10-08T10:44:20+00:00septembre 18th, 2017|Lifestyle|0 Comments