Je vais jeter un pavé dans la mare.

 

Je sais que je vais déranger certains, mais je sais que je vais en soulager d’autres.

Il n’y a pas de meilleure version de soi-même.

Dans le monde du développement personnel, il est très courant d’entendre cette expression.

Et elle me dérange.

Une meilleure version de soi, ça veut dire quoi?

Tout ce que tu es, tout ce que tu as fait, expérimenté, vécu, est donc à jeter?

 

 

Cela reviendrait à dire « aujourd’hui, je suis la meilleure version de moi-même, les autres sont nulles, à jeter, ce que j’étais avant, c’est de la m*rde »

 

Pourquoi ça me dérange?

Crois-tu vraiment que ton inconscient va apprécier que tu déprécies qui tu es depuis ta naissance?

Crois-tu que ton amour-propre va apprécier, que tu deviennes quelqu’un d’autre, une autre version, plutôt que de te comprendre toi et de t’accepter?

 

J’en avais déjà parlé, dans d’autres termes et sur un autre sujet: la dysmorphophobie dans le monde de la musculation.

Et je reviens aujourd’hui pour encore casser les mythes. Désolée. Ou pas.

 

 

Tu es déjà la meilleure version de toi-même puisqu’il n’y a qu’une version, et c’est la bonne.

 

Seulement, il y a des choses à comprendre, à connaître, à écouter à l’intérieur de toi pour améliorer ton bien-être, ta vie, tes pensées, tes relations : c’est là-dessus que je me penche dans mon travail en coaching holistique.

Il y a parfois des transformations de l’état d’esprit tellement fortes qu’on pourrait penser à une renaissance….

Mais c’est simplement que tout le bazar entassé dans la tête, toutes les émotions imprégnées, tous les souvenirs interprétés par l’inconscient ont été écoutés, analysés et rangés pour laisser de l’espace à la sérénité.

C’est ce qu’on appelle la vacuité dans la philosophie du yoga.

C’est ce qu’on cherche dans la méditation. C’est ce qu’on pratique en programmation neuro-linguistique. Et dans bien d’autres thérapies (psychanalyse, psychothérapie, emdr, ostéo énergétique etc…)

 

Se targuer d’être la meilleure version de soi-même, c’est :

Renier et déprécier ce qu’on est au fond de soi, ce qu’on a vécu

Chasser le naturel pour qu’il revienne au galop avec ses gros sabots

Être dans un climat de compétition, avec soi, avec les autres

Mettre une pression énorme et culpabiliser de ne pas se sentir « meilleur » qu’avant

Risquer de générer un trouble de l’identité

Risquer d’aggraver le syndrome de l’imposteur

 

 

 

 

 

En gros, c’est se mettre tous les bâtons dans les roues, se donner toutes les chances de se sentir nul, d’avoir honte et de se dire qu’on n’y arrivera pas.

 

 

 

J’ai créé cette masterclass pour justement passer par un autre chemin que la  » meilleure version de soi-même « , celui de la connaissance de soi :

Tu es déjà génial(e), tu es déjà parfait(e)

Ce sont les croyances limitantes, les schémas bloquants qui doivent se défaire, pas toi

Ce que tu as vécu, expérimenté, sont des expériences et des leçons, elles ne sont pas à jeter

Tu ne vas pas changer de personnalité, d’identité en travaillant sur toi, tu vas au contraire les sublimer

Tu as déjà tout en toi, seulement tu ne sais pas par où commencer pour t’écouter, être en accord avec tes valeurs

 

 

 

 

Voilà, navrée pour les vagues, il fallait que ça sorte!

 

 

Si cette façon de voir les choses te plaît, et que tu as envie de travailler sur toi avec moi, je t’invite à aller jeter un oeil par là : Je m’épanouis avec Holistik Fit

Pour le lancement de cette masterclass, j’offre une réduction de 55% aux 10 premiers inscrits par abonnement.

Le code du coupon est OFFRE10

 

 

Avec toute ma bienveillance,

 

Helene de Holistik Fit